Tag Archives: Labat

Ce Dimanche 10 janvier 2015 nous sommes 5 à se retrouver au carrouf d’Arudy pour de la désob sur Lazerque (Régis, Paulo, Joël, Daniel et Alain). Le temps est gris mais contrairement au prévision météo il n’y aura pas eu d’averse, dixit Daniel resté en prospection de surface toute la journée. Deux objectifs possibles pour aujourd’hui: soit continuer la désob de Labat soit descendre dans Charlie, un puits trouvé par Sylvie il y a 2,3 ans et désobstrué l’année dernière (d’où le nom) par Joël et Daniel. Ils n’avaient pas osé descendre et passer sous la dalle d’entrée qui tenait on ne sait comment. Bref Charlie sera le 1er objectif dominical.  Equipement rapide sur amarrage naturel (gros sapin et déviation sur autre sapin plus petit) et hop Régis commence à descendre et comprend vite les hésitations de Joël l’année dernière. Mais bon la dalle n’ à pas bougé lors de la désobstruction de 2015 et depuis elle est toujours là. Régis décide de poursuivre la descente: déviation sur AN (concrétion cette fois) fractionnement sur autre AN et il se retrouve en bas du puits bouché par des blocs mais vers -20m tout de même! Le test du fumeur lui prouve qu’il existe une légère aspiration entre les blocs. Régis ressort. Conclusion désobstruction de fond de puits envisageable (le bas du puits est grand il y a de la place pour stocker en bas). Mais personne n’a envie ce jour de la commencer cette désob sous une dalle en lévitation. Nous avons un autre objectif: Labat qui lui aussi aspirait cette fin 2015. Pour s’y rendre nous remontons dans la pente  rejoindre l’ancienne piste. Nous sommes bien équipés pour le jardinage : une machette, 2 mini-scies, un sécateur nous permettent de réhabiliter un passage confortable sur cette vieille piste. Déjà 11h ! Nous décidons de descendre rapidement en grignotant à peine. Daniel reste en surface, Joël et Alain descende directe à la désob Paulo et Régis fond le crochet par le puits et méandre amont que Régis n’a pas encore visité.

Joël et moi avons à peine fini de ranger les blocs laissés sur place la séance précédente que Paulo et Régis nous rejoignent. Nous devons concasser le dernier gros bloc de l’ancienne dalle qui obstruait la partie boyau supérieur de la mini galerie en forme de trou de serrure. Une fois cela accompli  le boyau continue et aspire mais il faut toujours l’élargir. Paulo prend la relève sur le « front de taille ». Le laminoir dans cette partie moins incliné tourne un peu sur la droite puis semble s’incline à nouveau vers le bas et la gauche (légèrement!)

Pendant ce temps Régis tente, un peu en amont, de descendre dans la partie basse de la serrure. A son niveau c’est moins serré mais en allant vers l’aval il constate visuellement que le méandre pince de plus en plus. Bon et bien cet élargissement (pourtant avec courant d’air aspirant) servira de volume de stockage pour les blocs extrait du boyau/laminoir. Certains estomacs criant famine nous décidons de ressortir au grand air. Il est déjà 15h. Estimant avoir bien avancé (2,3 m dans le boyau laminoir avec visibilité sur 4m) nous revenons aux voitures contenant certains rafraichissements à bulles. Voilà il reste du « travail» pour ceux disponibles et motivés le WE prochain (Jean Louis il reste déjà du caillou à casser, déplacer et ranger).

Alain G

 

 

La veille du réveillon, Paulo et Régis sont allés titiller la dalle qui obstrue le méandre fossile dans Labat. La dalle est en morceaux mais cela ne passe pas encore, il faudra encore plus fragmenter! L’opération a montré que le courant d’air était aspirant ce jour-là. Désobstruction à poursuivre !

Info recueillie par Alain G lors du réveillon … il faudra surement corriger!

Nous sommes 6 à se retrouver au Carouf d’Arudy (Joël, Jean-Louis, Paulo, Brigitte, François I, et moi-même Alain arrivé le dernier vers 9h15. Dans le camion de Paulo et le 4×4 de Jean_Louis on file chez Riki pour prendre le café et manger les viennoiseries. Riki sera le 7ème spéléo!

Cette fois on se distribue dans trois véhicules (4×4 de Riki en plus). Au parking de Labat deux groupes se constituent et le matos est aussi réparti. Paulo, Brigitte, Francois I et moi nous irons constater les résultats du travail du WE précédent à Labat. Joël, Jean-Louis et Riki ont pour objectif de rééquiper au goujon l’entrée d’Héougacère. Quand nous (ceux de Labat) sommes prêts nous laissons partir les deux 4×4 sur la piste vers le ravin au bord duquel s’ouvre les deux entrées d’Héougacère.

Paulo a l'entree de Labat

Paulo a l’entree de Labat

Pour Labat pas de problème d’accès. Paulo est déjà venu deux fois et moi le WE précédent. Nous reprenons l’itinéraire à travers bois vers les deux petites dolines sises sur la gauche de la piste en contre-bas d’une petite barre. C’est toujours aussi moussu! Dix minutes plus tard nous voilà à la fracture de l’entrée situé entre les deux dolines. Paulo équipe suivi de François. Je suis avec un kits contenant un rab de corde et du matos de désob douce qui finalement ne servira pas! Brigitte ferme la marche. Après la bifurcation avec la branche du puits vers le petit méandre étroit, François plantera un spits. En fait nous passons sans trop de problème le passage élargit par les travaux du Dimanche précédent et nous continuons à descendre sur 20m dans un plan incliné avec parfois un méandre étroit qui à recoupé le planché plein de blocs. Paulo est arrêté par un bloc de 4m de long et de 50cm  x 30cm de section qui s’est décollé du plafond et s’est coincé au dessus du méandre. Un espace existe de par et d’autre du bloc mais cela ne passera pas aujourd’hui. Nous sommes pauvres en outils adaptés (la méthode douce ne suffirait pas).

Demi-tour mais nous reviendrons plein d’énergie. Dans la remonté, avant l’embranchement, François descend dans un élargissement du méandre et se ballade un peu au fond vers l’aval et l’amont. Mais de chaque cotés la progression s’interrompe. De toute façon cette partie basse reste sous la partie que nous avions suivi jusque là au plafond du plan incliné. Avant de sortir, Paulo équipe la branche du petit actif. François y descendra jusqu’en bas et constate que cela ne communique pas directement avec l’autre regard qu’il venait de descendre. Seul le filet d’eau passe! Ce plan incliné recoupé par le surcreusement que constitue ce petit méandre est prometteur même si le courant d’air reste très faible aujourd’hui. Une fois tous ressortis à l’air libre nous coupons directement vers la piste. La végétation est plus dense (ronces par moments) mais cela se remonte aussi par là.

Après quelques minutes de ballade assis sur les kits dans le camion de Paulo, nous rejoignons les 4×4 stationnées au virage du ravin. L’équipe d’Héougacère entrée historique n’est pas encore sortie. On en profite pour casser la croute…il est presque 14h00! A mis repas on entend un spéléo qui sort d’Héougacère. C’est Riki! Jean-Louis puis Joël suivront un peu plus tard. Ils sont content de cette visite de l’entrée originelle. Elle semble bien plus jolie que dans les souvenirs de Joël qui était là lors des explos (il ne se souvenait que des petits passages ennuyeux). Pas mal de goujons ont été ajouté  mais ne sont pas encore arrivés à la jonction. Au cours de ce 2ème pic nique, un projet d’aménagement de cette entrée et de sont éventuel brochage prend forme. Peut être un projet à réaliser en 2015!

Voilà tout le monde est content de sa journée.

On a encore du travail pour le WE prochain…le lendemain de l’AG?