Monthly Archives: juin 2015

You are browsing the site archives by month.

Le trou de la piste est un trou souffleur (en été) connu depuis quelques années mais ceux qui l’on descendu ont estimé qu’une continuation demande trop de travail. Régis le surveille toujours et cette hiver dans la couche de neige il est resté bien ouvert. A l’initiative de Régis et Joél une désobstruction est reprise. Ce n’est pas la première séance mais ce Dimanche 28 juin 2015 je viens découvrir pour la première fois l’avancement depuis la reprise et compare avec mes souvenirs de ma visite avec Régis il y a deux ans. Aujourd’hui cela sera ma première séance de désobstruction. Nous sommes trois à descendre: Joèl, Riki et Alain. Daniel reste en surface pour de la prospection. Mon travail du jour consistera simplement à faire remonter sur corde (avec poulie) un kit rempli de caillou, à vider ce kit dans un espace naturel de stockage sécurisé (niche latérale) et à le renvoyer au «mineur» du fond qui dans un endroit exigu dégage au marteau et burin la roche fragilisée et remplit à nouveau pierre par pierre son kit. Et les Chadoc pompaient de la pierre!
Joèl fini par entrevoir entre les pierres du noir avec un possible élargissement un ou deux mètre plus bas. Les cailloux que Joèl fait descendre à travers cet espace noir s’arrêtent mais au son je dirai seulement au bout de 5-10m !? Néanmoins si l’on veut espérer travailler convenablement il faut à nouveau élargir les parois! Riki est à l’oeuvre. Je participerai en allant chercher en surface un foret un peu moins usé que celui qui vient de rendre l’âme! Au moment fatidique je serai déjà remonté au fractionnement et constate que le courant d’air est bien présent! On reviendra voir le résultat lors d’une nouvelle séance!
Pendant ce temps Daniel prospectait dans la forêt au dessus de la piste. Et bien son flair nous déniche quelque chose une fois de plus!. Un jet de pierre indiquerait un puits de 10m. Mais selon Daniel et Riki parti le rejoindre le passage n’est pas aisée et il faudra élargir l’entrée avant de s’y glisser et équiper la tête de puits. Là aussi ce travail est programmé pour une prochaine séance. Nous grignoterons chez Riki. En quittant sa maisonnée nous croisons sur son chemin sa visite annoncée!
Alain.

Après annulation de la sortie au Trou du vent pour cause d’orage je me joints ce dimanche 14 juin 2015 à la séance de désobstruction du GSVO sous un porche repéré et déjà attaqué par Gérald, Joèl, Patricia et d’autres quelques semaines auparanvant. Après le traditionnel regroupement à 9h30 au Carouff d’Arudy – sur le parking duquel d’autres têtes connues se rassemblaient aussi pour du canyon – sous sommes 5 (Gérald, Espérance, Patricia, Joèl, Alain) plus les chiens à prendre le chemin des bois derrière l’entreprise Messier. Grâce aux souvenirs parfaits de Patricia et Gérald concernant la marche d’approche dans les bois, nous nous installerons à côté du porche au bout d’une bonne demi-heure. Ma petite chute (prise qui lâche sur un escarpement) me vaudra quelques douleurs les jours suivant en haut des f….. mais ne m’a pas empêché de participer au travail de terrassement sous ce porche. En fait ce porche situé au pied d’une barre est presque totalement comblée.La technique consiste à remplir à la main ou à la petite pelle des sacs à courses réutilisables de sédiments plutôt meuble et à les extraire de la galerie vers la sortie à l’aide d’une corde. Pendant cette séance la galerie sous le porche continue d’avancer de quelques mètres. Les postes tournent. J’ai le souvenir d’un pic nique généreux mais bien mérité. En début d’après midi ceux des postes extérieurs ont à peine senti quelques gouttes. Le retour s’effectue par un itinéraire plus directe et pentu (à éviter à la monter) et au voitures il fait déjà assez chaud. C’était une journée sympathique et efficace!
Alain.